La ploutocratie ostentatoire, déjà…

menhir-kergadiou-plourin

« Dans l’économie nouvelle du paléolithique, marquée par la diffusion de l’agriculture, la richesse désormais possible sert d’abord à susciter des obligations sociales, à créer, par la dépense ostentatoire, des liens personnels, une clientèle.
La société du néolithique n’est pas un société de classes, dit Testart, sans pour autant être une société « égalitaire ». Se forme au début, semble-t-il, une aristocratie de la dépense, une « ploutocratie ostentatoire », qui trouve son expression la plus fascinante, pour nous, dans les mégalithes funéraires, les alignements de menhirs et les dolmen des îles et des côtes européennes.
Alors que l’art pariétal du paléolithique (Lascaux : 15 000 av J.-C.), dissimulé au fond de ses grottes, demeurait modeste et secret, l’art de cette période nouvelle de l’humanité (IV° et III° millénaires) est marqué par l’ostentation, la recherche du prestige, la pure dépense dont parlait Georges Bataille… ».

briere-dolmen-barbiere

Jean Lacoste, recension d' »Avant l’histoire – L’évolution des sociétés de Lascaux à Carnac », d’Alain Testart in La Quinzaine littéraire 1075
Illustrations découvertes sur le site Viaterra.net, avec notices explicatives

Advertisements
2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :