Insondable chemin mouillé de l’amibe

Arcella_sp

« Souvent, il m’arrive de ramasser dans un bocal un peu d’eau vaseuse de la rivière, et quand j’arrive à la maison, je la vide dans un bol de porcelaine blanche. Je reviens voir, quand la vase s’est déposée, et j’aperçois sur le fond les traces de minuscules limnées, puis une planaire ou deux dont les méandres suivent la ligne de niveau de l’eau, des vers de vase qui dansent un shimmy effréné, et quand enfin mes yeux se sont adaptés à ces dimensions, je distingue des amibes. Tout d’abord, les amibes ont l’air de muscae volitantes, ces petites taches incurvées que l’on croit voir bouger dans ses yeux quand on regarde fixement un mur éloigné. Puis je vois ces amibes comme des gouttes d’eau figées, bleuâtres, translucides, comme de petits éclats du ciel dans le bol. Enfin j’en choisis une, et je m’en remets à l’idée que peut se faire cette amibe, disons, du soir qui tombe. Je la vois qui laisse glisser devant elle un pied granuleux et qui va son insondable chemin mouillé. Ses impressions sensorielles, que rien ne réordonne, incluent-elles la féroce convergence de mes yeux ? Vais-je l’emmener dehors, pour lui montrer Andromède, et en mettre plein la vue à son petit endoplasme ? J’agite l’eau avec un doigt, au cas où elle manquerait d’oxygène. Peut-être devrais je me procurer un aquarium tropical avec appareil à bulles et éclairage automatiques, et garder celle-là comme animal de compagnie. Bonne idée : elle pourrait ensuite raconter à ses descendants mitotiques que l’univers fait soixante centimètres sur un mètre cinquante, et que, si l’on écoute avec attention, on arrive à entendre la vibrante musique des sphères. »

Annie Dillard, Pélerinage à Tinker Creek

Illustration : Arcella sp. / from Hyotaro-ike Pond, Tennodai, Tsukuba / Ibaraki Pref., Japan / Microscope:Leica DMRD (DIC) sur http://en.wikipedia.org/wiki/Arcella

Advertisements
6 commentaires
  1. J’aime beaucoup ce post!! 🙂 et ça me rappelle que je me dis aussi souvent que je dois ramener de l’eau de l’étang et regarder ce qu’il y a dedans et m’émerveiller!

    • Merci 🙂 !
      Si vous le pouvez, je vous conseille de lire le livre d’Annie Dillard dont il est tiré, vous irez d’étonnement en émerveillement !

  2. dani67 a dit:

    Merci pour ce post, j’adore l’univers d’Annie Dillard et son écriture fascinante, Pèlerinage à Tinker Creek est juste incroyable 🙂

    • Merci 🙂 ! C’est le seul que j’ai lu. Et vous ?
      Longtemps j’ai rêvé de mener son type de vie, en accord avec le ciel et la terre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :