Le poulet éternellement picorant

Joseph_Crawhall_-_Spanish_Cock_And_Snail
J‘ai noté, il y a un certain temps, de lire Günther Anders, philosophe allemand disparu en 1992 qui dénonce le péril nucléaire. Je n’ai pas encore pris le temps de le faire.

Et voilà que je tombe sur un extrait de Sténogrammes philosophiques, ouvrage qui rassemble ses pensées au fil de la plume.

Je vais, de ce pas, lire Günther Anders.

« Que nos repas désignent des temps dévolus à notre restauration est le signe de notre humanité. Car entre les repas se déploie le temps libre de toute consommation et le vaste horizon du monde non consommable, le territoire de l’absence, de ce qu’on ne peut contempler, envisager, le territoire du possible – bref : le monde de l’esprit. Vraiment ? Aujourd’hui encore ? Guère. Car la tendance pointe vers une consommation ininterrompue, vers une existence vers laquelle sans cesse nous consommons comme nous respirons : sans cesse nous mâchons du chewing-gum ; sans cesse, nous écoutons la radio. Et comme il n’est rien qui ne devienne produit de consommation, la substitution d’un produit par un autre garantit la non-interruption de la consommation. Une situation animale. Non, la situation des animaux les plus vulgaires. Pas celle des animaux qui embrassent l’horizon, du regard ou en le survolant, afin d’atteindre leurs proies. L’horizon de ceux-ci est encore vaste ; leur temps, dans sa plus grande partie, libre de consommation. Mais celle du poulet, éternellement picorant. »

Günther Anders, Sténogrammes philosophiques, Fario


Illustration : Joseph_Crawhall, Spanish Cock and Snail

Publicités
5 commentaires
  1. Kajan a dit:

    « Dieu dit : “ faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail ; enfin sur toute la terre, et sur tous les êtres qui s’y meuvent. ” Dieu créa l’homme à son image ; c’est à l’image de Dieu qu’il le créa. Mâle et femelle furent créés à la fois. Dieu les bénit en leur disant : “ Croissez et multipliez ! Remplissez la terre et soumettez-la ! Commandez aux poissons de la mer, aux oiseaux du ciel, à tous les animaux qui se meuvent sur la terre ! ” »
    tu vois Nana… il semble que les dés étaient pipés … l’esprit consomme tout autant que le corps… s’élever à ce niveau « supérieur » nous a t’il ouvert l’appétit ?

  2. Quoi ! Qu’est-ce qu’il a contre les poulets, Günther Anders ? Pourquoi les méprise t’il ? Ah, on voit bien ce qu’il a derrière la tête quand il oppose aux poulets vulgaires qui picorent, les animaux nobles qui « embrassent l’horizon du regard ou en le survolant, afin d’atteindre leurs proies. » On voit bien qu’il oppose l’aigle germanique au coq gaulois. C’est y pas malheureux après trois siècles de guerres franco-allemandes dont deux mondiales ! D’abord, le poulet, s’il picore, c’est parce qu’il mange avec mesure et humilité alors que l’aigle baffre de manière brutale et sanguinaire et pourquoi pense t’il, ce Günther Anders, que l’on est idiot lorsque l’on picore ? Contrairement à l’aigle tout entier absorbé par le déchiquetage et l’ingurgitation de ses proies, le poulet, en picorant, a tout le loisir de penser et réfléchir, lui… Oui, Monsieur Anders, de penser et réfléchir, car le picotage est un automatisme qui permet à la pensée de se libérer. Et lui, Günther Anders, n’a t’il jamais lu son journal au petit déjeuner et commenté entre deux brötchen, l’actualité ? Et puis, qu’est-ce qu’il pense que fait l’aigle germanique, entre deux agapes ? De la poésie ou de la philosophie, il admire le paysage, peut-être ? Non, Monsieur Anders, entre deux agapes, l’aigle germanique recherche et traque d’autres proies car son appétit est insatiable et il ne pense qu’à baffrer cet animal là ! Et lorsque l’on est tenaillé par la faim et que l’on traque, on est tout entier obsédé et absorbé par cette tâche, on ne peut pas penser, Monsieur Anders !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :