archive

Archives Mensuelles: décembre 2015

Cette galerie contient 1 photo.

« Trimballer la merde n’est pas un sot métier après tout ; pour sûr, ce n’est pas pécher. On court des dangers, ça oui, et souvent. Mettons qu’on avance, sabots aux pieds, et que sans s’en apercevoir on écrabouille une bouse venue d’on ne sait où ; le bout des pieds s’enfonce, puis les talons de …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« Les pattes de chat font oublier leur existence ; on n’a jamais entendu dire qu’elles aient fait du bruit par maladresse, où qu’elles aillent. Les chats se déplacent aussi silencieusement que s’ils  foulaient de l’air ou que s’ils marchaient sur des nuages. Leur pas est doux comme le bruit d’un gong en pierre qu’on frappe dans …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« Avant je me moquais de ceux qui croyaient qu’il existait une sorte de dieu qui lisait dans nos pensées. Comme une autorité qui voyait tout, qui savait tout, à qui on ne pouvait rien cacher. Je trouvais ça un peu naïf. Mais plus maintenant. Le maître d’orchestre, membre du Parti, a tout de suite détecté …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« C’était jour d’audition à l’Académie nationale de Musique. La mise à l’étude d’un ouvrage dû à certain compositeur allemand (dont le nom, désormais oublié, nous échappe, heureusement !) venait d’être décidée en haut lieu ; — et ce maître étranger, s’il fallait ajouter créance à divers memoranda publiés par la Revue des Deux Mondes, n’était rien moins …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« Chez Gallimard, on a fait observer [à Michel Tournier] qu’il n’y a pas de bon titre sans la lettre « r ». »(*) Aussi a t-il abandonné l’idée de baptiser un livre Mue. Et voilà pourquoi nous avons échappé à « Samedi ou les limbes du Pacifique » et pourquoi nous avons eu droit à « Météores » au lieu d’ »Etoiles filantes« . …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« Moby Dick n’est plus une baleine blanche, mais une baleine blanche avec grief – son intelligence devrait y gagner, à croire que l’apparition d’une conscience dans l’histoire de l’Evolution a été déclenchée un beau matin par la rancune : avant ça, une adorable bêtise opulente de mammifère ; après ça, les débuts de l’intelligence tourmentée, …

Lire la Suite