Aux éditions de l’Amourier

pierredudanclopinclopant

« Ma mère tricote bol de café clopes sur la table
Ses doigts comme pluie d’automne
Trissent autour de nous un halo de tristesse.
Sur le piano de zinc à l’image des pauvres
Les mélodies sont simples à retenir.
On les retient par cœur à l’image des leçons
Que je dus ânonner “ pour leur en faire voir
À ces gosses de riches avec la morve de leurs parents
Qu’on les vaut bien ! ” elle disait avec rage
Clopin clopant m’encourageant.
Il pleuvra souvent sur sa vie et la mienne.
Nous resterons pauvres à l’image de la vie
Où les mélodies sont simples à retenir
Et lisibles de loin. »

Quête du nom, Alain Guillard, Editions de l’Amourier


Illustration : Clopin-clopant, Pierre Dudan et Ray Ventura et son orchestre, à écouter !

Advertisements
6 commentaires
  1. les mélodies sont simples à retenir et lisibles de loin…comme c’est beau ce texte. J’ai été lire plus loin sur le site de l’Amourier. Comme c’est beau les textes de ce Monsieur Guillard !

    • Ca me fait bien plaisir que ça vous ait permis de découvrir les textes de cette petite, courageuse et indépendante maison d’édition !

  2. Je ne connaissais pas Alain Guillard et ses textes trouvent un écho dans les souvenirs de ma propre enfance — encore un auteur à lire — Je me souvient parfaitement avoir entendu enfant à la radio cette chanson de Pierre Dudan et Bruno Coquatrix incontournable à l’époque interprétée par Henri Salvador et Yves Montant. Cette chanson a été crée en 1947, mais à l’époque les succès musicaux étaient plus rares qu’aujourd’hui et ne se renouvelant guère, se maintenaient très longtemps à la radio.

    • J’ai également découvert Alain Guillard en lisant la lettre mensuelle des excellentes éditions de l’Amourier, et quand j’y suis allée voir, j’ai eu la surprise de la nécessité de ce texte et j’ai voulu la partager… Autre surprise pour Clopin-clopant, trouvée en cherchant à illustrer le billet… C’est une partie du plaisir du blog, celui de la découverte !

  3. Guillard a dit:

    Je découvre par hasard ces quelques mots, soyez en remerciée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :