Camille

françoisféron_fleurs

« Excusez-moi, madame
Les promesses posent problème
Avant de les offrir
Excusez-moi, madame
Blesser votre coeur
N’était pas mon intention
Je pensais et croyais
En ces voeux ce jour
Excusez-moi, madame
Votre maison perdra la splendeur
D’un commerce florissant
Aux dépens de nos désirs
Excusez-moi, madame
L’époque de la petite boutique
Arrive à son terme
Temps résolu, perdu
Le consommateur engraisse
La grande distribution
Excusez-moi, madame
Bientôt dans votre village
La boutique n’aura plus
Sa place, ni raison d’exister
Facile les excuses, mais l’humanité
N’en veut plus, elle boude.
Dommage, on va se faire plumer
Une pensée triste pour madame
Période morose
Tiens une rose !
Pour vous Camille »

Chantal Persico, Poèmes.

Chantal Persico écrit des poésies ; elle a été contrainte de fermer, il y a un peu plus d’un an, sa jolie boutique de fleuriste, à cause de sa santé chancelante et d’une logique qui nous dépasse tous…


Illustration cueillie sur le site du fleuriste François Féron

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :