archive

Chez moi

Cette galerie contient 1 photo.

« S’il neige à la Saint-Onésime, la récolte est à l’abîme », ai-je appris ce matin, en ouvrant à la page du jour l’Agenda 2017 des plantes et du jardin. En ouvrant mes volets, je suis rassurée quant à l’avenir de la récolte… Illustration : Coucher de lune à Chavornay. Publicités

Cette galerie contient 5 photos.

Quand mon projet s’est concrétisé, quand je suis arrivée sur le Plateau, j’ai pris inconsciemment l’habitude de parler de « l’appartement ». Dans ces lieux aussi, puisque c’est le titre que je donne aux billets qui parlent d’ici. Après quelques semaines, je m’en suis rendu compte et je suis allée dans le Trésor de la langue française …

Lire la Suite

train Tenay_août 2014 - copie

Un bus pour rejoindre la petite gare à deux quais, le TER arrive,

2014-09-09_BeB_générations trains

changement de TER puis TGV.

2014-09-09 23.02.15

j’arrive tard, la ville ne me semble pas accueillante,

2014-09-09_porte d'Italie_lunes

fatiguée, j’y vois flou : où est la lune ?

2014-09-10_Paris vu du KB_soleil

heureusement, le lendemain, Paris s’éveille en forme…
et alors, je prends une grande inspiration et …

je cours prendre le 47, où je converse jusqu’à gare de l’Est avec une française partie vivre au Mexique voilà 15 ans…

je rends les livres empruntés à François Villon, je repars pour gare du Nord, prendre le métro jusqu’à gare Montparnasse…

le temps de quelques crêpes avec mes fils, puis j’attrape le train pour Trappes mais m’arrête à Saint Quentin, chez des amis.

le jour d’après, j’enfile les rendez-vous divers, puis en avance, deux heures pour flâner au Luxembourg : mais son vert me semble bien poussiéreux et asthénique…

je le traverse pour repartir vers Port-Royal, où le 91 me prend et me dépose devant gare de Lyon.

… arrivée là, je souffle !

2014-09-09_BeB_sunset

trajet retour,  allongé seulement par quelques incidents techniques qui m’offrent le temps de regarder le soleil se coucher à Bourg.
Tenay_train
retour à la gare de départ, où faute de bus, on vient me chercher en voiture.

P1000822

trente minutes après, je suis chez moi, pour un beau lever de lune.

lettrineE_Bretzel

t donc, ce matin, réveillée par un concert cacophonique de voitures, allant, venant, se garant, portières claquées : c’est la rentrée des classes !

L’idylliquement calme quartier que j’ai choisi pour élire domicile est situé à côté du collège Paul Sixdenier et de l’école élémentaire du Turluru (sic).
Le plateau accueille les enfants des familles de tous les villages et hameaux qui le composent. Les parents déposent les enfants en voiture.

Lorsque j’ai visité l’appartement, en février puis en avril, à des heures différentes de la journée pour en goûter l’ensoleillement, le calme régnait dans l’immeuble et dans la rue.

Si Duflot était encore au gouvernement, je lui sussurerais bien qu’une loi prévoie que les acheteurs, s’ils le demandent, puissent occuper une semaine les lieux qu’ils envisagent d’acquérir.

Car enfin, on a le droit de tout essayer, les vêtements, les véhicules, les conjoints même, sauf les lieux auxquels on va confier son bien-être et sa tranquillité. Certains diraient qu’un éléphant, ça trompe…

Illustration : Lettrine extraite de Voyage à dos de mérou, Laurent Frontère, Editions Bretzel

biblio_négatif

…. ni mes livres, ni mes CD, ni mes DVD.

Je ne déballe rien : l’appartement a vieilli et les fenêtres, les portes doivent être changées, les murs et les plafonds isolés, le sol carrelé. Le chantier va durer plusieurs semaines.

Mais ne débutera pas avant mi-novembre au mieux, les cahiers de commande des entreprises sont déjà pleins, les matériaux doivent être fabriqués  …

Alors je tourne en rond devant mes cartons, je soupire après mes étagères Ikéa démontées et entassées.

J’ai du mal à réfléchir, privée de la vue de mes préférés.

Sûr, je ferais une mauvaise prisonnière, pas capable, contrairement à Joseph Czaspki dans son camp, de me remémorer mes lectures et, a fortiori, d’y consacrer des conférences !