archive

Lectures

Cette galerie contient 1 photo.

« Les figues de Barbarie tendres oursins dangereux, Ne sont ni plantes, ni fruits, Ni grenades à grelots Nous dit le Douanier Rousseau. Ni des fleurs, mais un heureux abri de girafes bleues. » Sylvain Tesson, Jacques Perry-Salkow, Anagrammes à la folie L’anagramme consiste à mélanger les lettres d’un mot pour en former un autre. Sylvain T. …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

Découvert avec plaisir ce matin, offert avec l’enregistrement du Belshazzar de Haendel, aux Editions des Arts Florissants. « (…) dans toute la plaine limoneuse autour de la ville et en son sein même, le sol est formidablement fertile. S’il pleut donc très rarement dans ce pays, le système d’irrigation qu’ont inventé les Babyloniens permet une production …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« Le printemps fleurit de giroflées les crevasses du vieux rempart. Nous nous traînions comme des ombres dans la cour de récréation ; Frédéric avait creusé dans le sol un trou pour sortir dans la rue, « et puis, on irait au pôle Sud ». Le soleil nous brûlait l’échine, le Principal sonnait du cor, les « philosophes » furonculeux …

Lire la Suite

« Au Moyen-Age, l’aube était verte le soir rouge, le monde allait comme ça Les tournois étaient blancs ou très pâles c’était la boue et l’or Les arbres, déjà, étaient noirs Il y avait des chevaux et des oies et tant de lois que c’était facile de tordre le matin les cheveux du soir, que c’était …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« 68 La lassitude de toutes les illusions, et de tout ce qu’elles comportent – la perte de ces mêmes illusions, l’inutilité de les avoir, l’avant-lassitude de devoir les avoir pour les perdre ensuite, le chagrin de les avoir eues, la honte intellectuelle d’en avoir eu tout en sachant que telle serait leur fin. […] » Fernando …

Lire la Suite

Cette galerie contient 1 photo.

« On s’abandonne parfois le soir aux charmes délétères du journal télévisé. Les deux principales chaînes ne se distinguent pas nettement, mais l’une semble marquer une préférence pour les grands phénomènes météorologiques, tandis que l’autre fait une part plus belle à la politique intérieure et aux nouvelles internationales. Vous reconnaissez votre faible pour les images évoquant les caprices …

Lire la Suite

Cette galerie contient 2 photos.

« Alexandre Weill, auteur juif alsacien plus réputé pour ses commérages que pour ses écrits, relate un déjeuner auquel il avait invité en début d’année Heine, Balzac et Eugène Sue. (…) Hormis une remarque caustique de temps à autre, Heinrich Heine resta apparemment en dehors de la discussion de plus en plus enflammée entre les deux …

Lire la Suite